La pandémie des cyberattaques, mortelle..

On était tous, et on l’est encore, tellement absorbé par la pandémie de la Covid-19 qu’on a pratiquement oublié l’autre, celle des cyberattaques. Ce qu’il faut savoir, c’est que le coronavirus n’a nullement ralenti les manœuvres illicites des pirates de l’informatique. Au contraire, ils ont multiplié leurs actions et bon nombre d’entre celles-ci ont été catastrophiques pour les concernés.

La cybersécurité, une priorité ?

Face à la menace de la Covid-19, la plupart des gens, vous aussi probablement, ont revu leurs priorités et la cybersécurité n’a pas vraiment paru sur la liste. C’était plutôt, et ça le reste encore pour beaucoup, les problèmes économiques, le chômage, la santé qui étaient au centre de toutes les préoccupations. Un certain relâchement s’est produit au niveau de la cybersécurité et bien sûr, les cybercriminels ont profité de cette opportunité pour créer des brèches ou en élargir dans de très nombreux systèmes d’information. C’est seulement une fois attaquées que les victimes se sont rendues compte qu’elles auraient dû maintenir un haut niveau de protection dans leurs systèmes, qu’elles auraient dû continuer à placer la cybersécurité parmi leurs priorités.

Des cyberattaques toute l’année

Aucun mois, ni aucun jour, de cette année 2020 n’est passé sans qu’il n’y ait eu des cyberattaques majeures quelque part dans le monde, la France y compris. En janvier, Travelex a été infecté par un malware et l’ensemble de ces services a été affecté, donc mis hors ligne. Microsoft a aussi été victime, 5 serveurs étaient exposés en ligne sans protection adaptée. En février, Estée Lauder, General Electric comptent parmi les plus touchés par les cyberattaques. EasyJet, Mitsubishi, la NASA, la plateforme CouchSurfing et bien d’autres encore l’ont été dans les mois qui ont suivi. En octobre, même Google a payé le prix cher en raison d’une cyberattaque virulente.

Auteur de l’article : admin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *